Ses ENGAGEMENTS

Capture d’écran 2015-05-20 à 17.01.27

Capture d’écran 2015-05-10 à 16.17.37

Capture d’écran 2015-05-20 à 16.34.26

Engagé depuis 2007 en politique, au sein de l’U.M.P. puis à présent chez les Républicains, j’ai participé à de nombreuses campagnes. Quelles soient locales ou nationales, elles m’ont toutes apporté un enseignement politique et humain majeur. Aujourd’hui, continu de m’engager et de défendre mes idées, d’abord dans ma ville : ISTRES, où je siège avec honneur et fierté en tant que Conseiller Municipal d’opposition, mais aussi dans mon parti où je m’efforce d’apporter un esprit différent et de nouvelles méthodes pour faire de la politique. Des méthodes plus collectives qui associent pleinement l’ensemble des militants dont je fais partie et qui font les Républicains.

À ISTRES, je m’investi pour redonner du sens à une politique déboussolée qui a perdu de vue l’intérêt général au profit d’une petite minorité élitiste. J’y défends une vision ambitieuse et cohérente d’un développement de notre Cité qui mise sur ses atouts plutôt que d’essayer de devenir ce qu’elle n’est pas. J’y défends la vraie façon de faire la politique, où l’intégrité est un devoir et l’équité un objectif.

Capture d’écran 2014-09-15 à 13.28.22

Vivre à ISTRES vous permet de côtoyer de nombreux militaires. La présence constante de cet univers dans ma vie a joué un rôle certain dans l’attachement que je lui porte. Ses valeurs de discipline, de rigueur, de patriotisme et d’effort en font la meilleure école de la vie. Le service militaire en était l’exemple parfait et le facteur de cohésion sociale idéal. Il permettait aux jeunes français, quel que soit leur milieu, origine et éducation, de se retrouver face à la contrainte de se fondre ensemble dans le moule de la République qui permet à chacun d’exister sans nuire à l’autre.

Prise de commandement de l’EC 2/4 « La Fayette » Le 17 juillet 2014. Cette passion véritable pour le monde militaire ne m’a jamais quitté. Et si j’ai pu être épris de la politique (chose qui, par devoir de réserve, est incompatible avec la vie militaire), j’ai toutefois réussi à trouver un équilibre pour mener ses deux engagements à la fois. À l’âge de 19 ans, j’intègre la réserve opérationnelle de l’armée de l’air à Istres dans laquelle je sers toujours. À raison d’1 mois par an maximum, j’enfile régulièrement l’uniforme d’officier pour venir en appui aux forces armées dans les moments de rush. Variant les affectations et expériences, je prends un grand plaisir à découvrir les différentes facettes de cette vie particulière de soldat, qu’il soit sur le terrain ou dans les bureaux. J’ai eu la fierté de participer à la protection du G20 de Cannes en 2011 et d’accomplir des missions variées à l’extérieur du département. Désormais attaché à des tâches plus protocolaires, je suis heureux de continuer d’apporter mon aide modeste à cette institution qui continue de me fournir une expérience de vie à son image : hors norme et profondément enrichissante.

Qui plus est, celle-ci renforce en moi la conviction que l’Armée est un vecteur de cohésion qui devrait être pris plus souvent en exemple… même pour l’École. En ce sens, mes 3 années de travail au Lycée Militaire d’Aix-en-Provence en ont été le témoin final que ces deux mondes ne sont pas si éloignés, si incompatibles, et que chacun sert à l’autre. Le service militaire est était la meilleure preuve. Aujourd’hui, il manque à notre société.

Capture d’écran 2014-09-14 à 18.10.38

« Belle et longue vie à tous. On vous aime. Et MERCI ! »  •  Discours du 21 juin 2014 à la cérémonie de fin d’année du Lycée Militaire d’Aix-en-Provence.

Pendant 3 années, J’ai travaillé en parallèle de mes études en tant que surveillant d’internat au Lycée Militaire d’Aix-en-Provence. J’y ai assuré la surveillance et le soutien de centaines d’élèves de secondes qu’avec mes amis et collègues nous gardions dès la fin des cours jusqu’au lendemain matin avant de retourner en classe. Ce fut une expérience humaine extrêmement riche et bouleversante.

Plus qu’un travail, cette expérience était une leçon de vie. J’y ai appris la difficile tâche qu’est celle de co-éduquer, avec les parents, des adolescents en pleine construction. Celle de les soutenir scolairement mais aussi moralement quand la vie se fait plus dure. Ce fut d’autant plus complexe qu’il nous fallait être à la fois des surveillants pour punir et des assistants pour soutenir pour ainsi jongler entre 2 rôles aussi contradictoires que complémentaires.

   L’Éducation est un thème qui m’est familier parce que familial.

1065036_10201768932571985_344991741_oMa mère, ma tante, mon oncle, ma belle-cousine… sont professeurs. J’ai donc toujours baigné dans ce milieu et mon expérience au Lycée Militaire a fini d’achever cette attachement aux questions d’Éducation. Je m’interroge souvent sur notre système éducatif. Pas simplement dans son fond mais dans sa forme. Quelle est la meilleure manière de transmettre nos Savoirs et surtout, qu’elle est la meilleure façon d’éduquer un savoir-être. Je crois profondément que l’École, si elle ne peut en aucun cas se substituter aux parents, doit avoir les moyens et la capacité de mettre en oeuvre cette double-mission : instruire & éduquer. Enseigner des Sciences tout en éduquant des consciences.

DISCOURS D’ADIEU • Lycée Militaire d’Aix