La Brigade Financière enquête à ISTRES

pasted-image

 

Il a fini par l’avouer. Dos au mur, acculé par l’opposition, le maire d’Istres n’avait plus d’échappatoire, il lui fallait assumer une vérité longtemps cachée et dont il s’est bien gardé de faire la communication aux élus : la Brigade de Répression de la Délinquance Financière est en enquête sur plusieurs dossiers à Istres

« Le glaive de la Justice est en train de s’abattre sur cette maire ! »

Le 28 septembre, j’annonce publiquement que j’interrogerai le maire lors du conseil municipal prévu 2 jours plus tard, sur cette enquête policière en demandant la plus grande transparence. Ce faisant, j’ai levé le voile sur ce qui n’était qu’une rumeur connue du microcosme politique local.

Plusieurs personnes auditionnées, marchés publics passés au crible, les enquêteurs s’interrogent (de l’aveu même du maire) sur la durée des travaux de rénovation de la « Régalido » (foyer des seniors). Pas anodin, quand on sait que l’entreprise qui entreprenait ces travaux à pour patron le mari d’une adjointe au maire. Encore plus suspect quand on se rend compte que, pendant les années de travaux, les repas aux seniors étaient servis dans une salle de réception privée… dont le gérant est le fils de ce-dit patron responsable des travaux. Voilà qui pourrait expliquer les interrogations de la police. Le temps et la Justice, tous 2 toujours trop long, finiront par nous dire si ceci était bien légal.

Quoi qu’il en soit, je fais le triste pari que cette enquête est le début d’une longue série. Que l’avenir de la municipalité deviendra moins politique que judiciaire.

Nous en sentons déjà le parfum.